Pico Ruivo : Découvrez le plus bel endroit de Madère

Pico Ruivo

Ça vous dirait de découvrir le plus bel endroit de Madère, les maisons typiques de l’île, des belvédères à couper le souffle et des grottes créées par la lave des volcans ?

Ça tombe bien, dans cet article, vous allez découvrir le Pico Ruivo, le plus haut sommet (1861 mètres) de l’île, la ville de Santana, des points de vues incroyables et les belles grottes de São Vicente.

Cet article est le cinquième de la série sur Madère, le premier où je parle de Porto Moniz et de la levada das 25 Fontes se trouve ici, le deuxième sur le Pico do Arieiro, Curral das Freiras et la Ponta de São Lourenço se trouve là, le troisième sur Câmara de Lobos et le Cabo Girão peut être lu ici et le quatrième sur la belle ville de Funchal est ici.

Les endroits que vous allez trouver tout au long de l’article font partie des lieux que j’ai visité lors de ma cinquième journée à Madère. Vous allez trouver mon itinéraire dans le meilleur ordre pour pouvoir voir tous ces beaux endroits en perdant le moins de temps possible.

Tout au long de l’article, je vais aussi vous donner des conseils sur chaque lieu pour que vous puissiez préparer votre voyage dans l’extraordinaire île de Madère.

Randonnée Achada do Teixeira – Pico Ruivo

La randonnée de Achada do Teixeira au Pico Ruivo de 2,8 km (5,6 km aller/retour) est une des plus belles de l’île et a le grand avantage d’être accessible à tous.

Même si elle est accessible à tout le monde, il faudra tout de même gravir 300 mètres entre le point de départ (Achada do Teixeira) et le Pico Ruivo.

Le trajet moyen est d’une heure et demi, mais si vous n’avez pas l’habitude de faire des randonnées en montagne, marchez à un rythme lent et n’hésitez pas à vous arrêter plusieurs fois. Profitez des pauses pour prendre des photos.

Le matin, quand je suis parti de Funchal, le ciel était bleu et le soleil me souriait, mais plus je m’approchais de la côte nord de l’île, plus les nuages sombres s’invitaient à la fête…

Quand je suis arrivé dans la ville de Santana (à 10 km de Achada do Teixeira), en plus des nuages, j’ai eu le droit à une pluie intense. Imaginez mon désespoir de devoir partir de Madère sans avoir vu un de ses plus beaux endroits (d’après les photos que j’avais vu lors de la préparation de ce voyage)…

Après quelques minutes à parler tout seul… J’ai eu l’idée de quand même aller au point de départ de la randonnée, en me disant que les nuages et la pluie seraient seulement présents en basse altitude.

La ville de Santana étant située au niveau de la mer (ou presque) et Achada do Teixeira à plus de 1500 mètres d’altitude, il n’était pas impossible que mon raisonnement soit bon.

Malheureusement, quand je suis arrivé au point de départ de la randonnée, les nuages étaient toujours présents, et la pluie aussi. Enfin ce n’était pas vraiment de la pluie, mais du brouillard, qui empêchait de voir au-delà de 10 mètres.

Cette fois-ci, je commençais à me faire à l’idée que je n’irai pas voir le Pico Ruivo, en plus d’avoir une grande chance de rien voir au sommet, c’était dangereux de s’aventurer avec ces conditions météorologiques.

Il y a quand même 3 voitures stationnées, ce qui veut dire que certains n’hésitent pas à affronter ce temps pourri.

Je décide d’attendre un peu, en espérant que le temps s’améliore. Malheureusement, le temps ne changera pas, mais les randonneurs continuent d’arriver et n’hésitent pas à faire le parcours.

C’est à ce moment-là que je décide d’y aller, s’ils y vont, c’est qu’ils doivent savoir qu’en haut le temps est meilleur. Je prends quand même la précaution de suivre 2 autres randonneurs pour éviter qu’on soit seuls (moi et Rute) au milieu de la montagne avec ce temps désespérant.

Au fur et à mesure de la montée, on a commencé a voir le soleil derrière les nuages et on a même eu le droit à de beaux arcs-en-ciel.

Une fois arrivés au niveau du refuge, on a eu le droit à un ciel bleu avec les nuages à nos pieds. Je peux vous dire que c’est une sensation incroyable !

Les derniers mètres jusqu’au refuge, puis jusqu’au sommet du Pico Ruivo sont les plus difficiles, avec une montée de plus en plus raide.

Une fois arrivé au sommet du Pico Ruivo, j’ai eu le droit à une vue incroyable, tellement incroyable que je suis resté 2 heures à profiter de la vue et du soleil.

Petit conseil : apportez de la crème solaire et enlevez vos lunettes de soleil, si vous ne voulez pas avoir un visage semi-bronzé…

Les photos ne vous ont pas convaincu de la beauté du Pico Ruivo ? Regardez cette vidéo pour sentir l’atmosphère qui y règne.

Comment être presque sûr d’avoir du beau temps au sommet du Pico Ruivo ?

Avant d’aller visiter cette merveille, je vous conseille de jeter un œil à cette webcam, où vous verrez en temps réel le temps au Pico do Arieiro, le deuxième plus haut sommet de Madère.

Le Pico Ruivo se situe presque à la même hauteur et est très proche du Pico do Arieiro, ce qui vous permettra d’avoir une idée du temps que vous allez trouver au sommet.

Si vous souhaitez voir des photos de cette randonnée avec un temps dégagé, je vous invite à découvrir cet article.

  • GPS : 32°45’54.1″N 16°55’16.1″W

Santana

Au retour de la randonnée, je me suis arrêté dans la ville de Santana, où le temps était toujours pluvieux, pour découvrir les maisons traditionnelles de Madère.

Surtout, ne vous attendez pas à voir des dizaines de maisons typiques, vous en verrez quelques-unes à côté de la mairie et dans le Parc Thématique de Madère.

En plus des maisons typiques, vous pourrez voir dans le Parc Thématique de Madère, les traditions locales, l’artisanat et goûter les saveurs de l’île dans le restaurant « O Til ».

  • GPS Maisons typiques : 32°48’18.6″N 16°52’57.0″W
  • GPS Parc Thématique de Madère : 32°48’14.3″N 16°53’04.8″W

Miradouro de São Jorge

À 7 km de Santana, se trouve le point de vue de São Jorge, où vous pourrez découvrir ce beau paysage.

  • GPS : 32°49’21.3″N 16°54’09.2″W

Miradouro de Cabanas

En partant vers la ville de São Vicente arrêtez-vous dans ce point de vue pour admirer la belle vue sur l’océan et la côte nord de l’île.

  • GPS : 32°49’34.3″N 16°56’18.5″W

Grottes de São Vicente

Les grottes de São Vicente sont le résultat d’une éruption volcanique survenue il y a plus de 890 000 ans, à Paul da Serra.

Les grottes sont formées de tubes de lave créés par les basses températures, ce qui a permit de solidifier la partie extérieure, alors qu’à l’intérieur, la lave continuait de circuler, formant ainsi une série de tubes.

Lors de votre visite, vous allez découvrir un parcours de 700 mètres, où vous verrez plusieurs parties de ces tubes de lave.

Après la visite des grottes d’environ 30 minutes, vous allez visiter le centre volcanique pour apprendre un peu plus sur les éruptions volcaniques et sur l’archipel de Madère.

Les Grottes de São Vicente ne sont pas les plus spectaculaires du Portugal, mais elles méritent vraiment d’être visitées. En tout cas, j’ai adoré marcher au milieu de ces tubes de lave en imaginant la lave circuler.

  • Horaires : tous les jours de 10h à 19h
  • Prix : 8 euros
  • GPS : 32°47’54.9″N 17°02’29.3″W

Avant de quitter la ville de São Vicente, faites un tour par le petit centre-ville pour découvrir l’Église Matriz et la chapelle (Capelinha do Calhau) située dans une roche entre le fleuve et la mer.

Sur le chemin retour, n’hésitez pas à vous arrêter (si vous avez le temps) dans le point de vue de Encumeada (GPS : 32°45’16.3″N 17°01’12.2″W) et celui de Pico dos Barcelos (GPS : 32°39’33.5″N 16°56’25.2″W)

Info : mon voyage à Madère a été organisé avec la compagnie aérienne Aigle Azur, compagnie qui m’a permis de découvrir et vous faire découvrir cette merveille.

Vous allez visiter Madère ? N’hésitez pas à réserver votre hôtel et votre voiture en passant par les liens ci-dessous. Cela me permettra de continuer à vous offrir gratuitement des conseils et astuces pour visiter le Portugal. Merci!

Réservez votre hôtel ici Réservez votre voiture ici

Vous aimerez aussi :

À propos de Tiago

Tiago 28 ans, parisien depuis mes 12 ans, passionné de voyage j'ai voulu (re)découvrir mes origines. On dit souvent que si on ne connait pas ses origines on ne peut pas se connaitre réellement... Je profite de l'occasion pour vous faire découvrir ce pays que j’apprécie tant : Le Portugal ! Lisez la suite ici