Venez découvrir les belles traditions portugaises et la culture d’un pays incroyable !

pasteis-de-belem

Avec une histoire de plus de 800 ans, le Portugal est l’un des pays les plus anciens du monde. Au fil des siècles, différentes traditions se sont crées et des traits culturels définissent encore aujourd’hui la société portugaise et le pays dans divers domaines.

De la gastronomie au vin, en passant par l’artisanat, la musique, les fêtes populaires et les romarias (processions religieuses), vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer pendant votre visite dans ce merveilleux pays.

Lors de votre visite au Portugal en plus de visiter les monuments touristiques et les beaux paysages, découvrez la culture et les traditions portugaises !

Voici les traditions portugaises et sa culture :

Gastronomie

Le Portugal a toujours été un pays avec une grande tradition gastronomique. L’un des premiers aliments qui s’est démarqué dans la gastronomie nationale a était la morue.

À partir de l’époque des découvertes, en particulier au XVe et XVIe siècle, les Portugais passaient beaucoup de temps en mer et par conséquent, n’avaient pas accès à des aliments frais. Puis vient la morue comme la solution à ce problème, car ce poisson se conserve de longues semaines dans le sel.

Comme une grande partie de la population portugaise n’avait pas beaucoup d’argent pour acheter du poisson frais, la morue a commencé à s’imposer dans la gastronomie du pays et est aujourd’hui un des aliments favoris de la cuisine portugaise.

En fait, il y a mille et une façon de cuisiner la morue, on dit même qu’il y a une recette différente pour chaque jour de l’année : morue à la crème (bacalhau com natas), grillée, avec du pain, à Gomes de Sá, etc.

Comme vous devez vous en douter (même si le cliché est bien encré) la gastronomie portugaise a d’autres atouts, à la grande joie des Portugais et des touristes qui visitent le pays.

Un des plats que les Portugais adorent, ce sont les sardines grillées (surtout pendant les fêtes populaires), la Francesinha ( dans la région de Porto), élue comme l’un des meilleurs sandwichs du monde) et le pastel de nata.

Le pastel de nata est également très apprécié par les touristes qui visitent le pays, mais ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est qu’au début de sa mise en vente en 1837, son objectif était de sauver le Monastère des Hiéronymites à Lisbonne.

À côté du monastère, vous trouverez la maison « Pasteis de Belém« , là où les premiers pasteis de nata ont été créé. Cette maison est la seule à détenir la vraie recette et à pouvoir utiliser le nom « Pasteis de Belém », c’est pour cette raison que partout ailleurs, cette merveille est connue sous le nom « Pastel de Nata ».

pasteis-de-belem
© deliportugal.com

Voici un aperçu de ce que vous pouvez manger au Portugal :

Je ne pouvais pas terminer la partie « gastronomie » de cet article sans parler des vins portugais, mondialement reconnus.

Sans aucun doute, le vin le plus connu est celui de Porto. Ce vin est produit dans les fermes (Quintas) de la région du Douro (la première région délimitée et reconnue dans le monde – 1756) et stocké dans les caves de Vila Nova de Gaia.

Depuis les caves de Vila Nova de Gaia (ville en face de Porto), le vin est transporté partout au Portugal et à travers le monde. Ce qui différencie le vin de Porto des autres, est le fait qu’il soit plus doux et en même temps, qu’il ait une forte teneur en alcool.

Info : depuis 1986, il n’y a plus d’obligation d’exporter le Porto via les entrepôts de Gaia. Vous pourrez ainsi acheter d’excellents Porto directement chez les petits producteurs.

Musique

La tradition portugaise est également très marquée par la musique. L’un des plus caractéristiques genres musicaux au Portugal, et même unique au monde, est le Fado.

Ce genre musical a commencé à se démarquer au Portugal au milieu du XIXe siècle, mais c’est seulement à partir des années 30 et 40 du XXe siècle qu’il a commencé à être connu par le grand public, grâce au cinéma, le théâtre et la radio.

Il y a plusieurs aspects qui marquent ce genre musical comme la mélancolie, la nostalgie (Saudade) et le destin ; le fadista (celui/celle qui chante le Fado), a une façon de s’habiller caractéristique et une façon unique de chanter.

Parmi les « fadistas » les plus populaires, nous avons Carlos do Carmo, Mariza, Ana Moura et l’inévitable Amália Rodrigues, qui a lancé le fado sur la scène mondiale en 1943.

Voici une des plus belles chansons de Mariza : « Les gens de mon pays »

Cette chanson, représente à elle seule la « Saudade » que les portugais vivant à l’étranger ressentent de leur pays.

Il convient de noter que ce genre musical a été considéré par l’UNESCO comme patrimoine immatériel de l’humanité. Si vous voulez écouter ce genre musical si caractéristique, rien de mieux que de visiter l’une des nombreuses maisons de fado existantes, principalement à Lisbonne, mais aussi à Coimbra et Porto.

Préparez-vous à découvrir le charme authentique de ce genre musical.

traditions portugaises - fado
© guiabrasileiroportugal.com

Le fado, n’est pas le seul genre musical qui se démarque sur la scène musicale portugaise. Un autre genre très caractéristique de ce pays est la musique populaire (folklorique) présente dans de nombreuses fêtes populaires et Romarias – les musiques les plus connues sont le « bailinho de Madère, « Malhão » et « vira ».

Voici le Malhão, chanté par Linda de Suza :

Ces styles musicaux et de danse sont très typiques des zones rurales du Portugal, c’est une des façons des gens se réunir et s’amuser.

traditions portugaises
© aervilhacorderosa.com

Artisanat

Un autre domaine qui s’est affirmé au fil du temps dans le panorama culturel portugais est l’artisanat. Surtout depuis le XVIIe siècle, le métier a gagné de l’importance, en particulier dans des domaines tels que la céramique, la tapisserie, la broderie, les bijoux, entre autres.

En ce qui concerne la céramique, personne ne peut être indifférent à la présence de l’un des symboles les plus connus du Portugal – le Coq de Barcelos (Galo de Barcelos). Ce coq est généralement fait en argile et bien qu’originaire du nord du pays (Barcelos) il est devenu un symbole au niveau national et international.

L’Azulejo est également très commun dans la tradition portugaise et sa production a plus de cinq siècles d’histoire. Nous pouvons voir de magnifiques oeuvres d’arts crées avec des Azulejos en particulier dans les églises, les gares et dans de nombreuses maisons/immeubles.

La tradition portugaise en tapisserie est apparu au XVIIIe siècle et est utilisée pour la décoration. Sur les tapis sont souvent représentés des faits de l’histoire portugaise et la religion.

Les plus connus dans le monde entier sont sans aucun doute les tapis de Arraiolos. Ils ont émergé dans la ville d’Arraiolos (d’où le nom) en Alentejo, mais sont maintenant produits dans tout le pays.

Ces tapis sont brodés en laine sur une toile de lin ou de chanvre au point de Arraiolos, unique au monde.

traditions portugaises
© tapetesarraiolostrevo.com

Une autre forme d’artisanat très typique dans la tradition portugaise est sans aucun doute la dentelle. Cet art textile a émergé au Portugal et un peu partout en Europe entre la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle, à l’apogée de la Renaissance.

Le type de dentelle le plus connu au Portugal est la dentelle aux fuseaux (rendas de bilros) de Vila do Conde et Peniche. Ce genre est très caractéristique des zones côtières du Portugal et nécessite un travail acharné, de dévouement et de la patience. Si vous voulez en savoir plus sur cet art, rien de mieux que de visiter le musée de la dentelle aux fuseaux, à Vila do Conde.

En ce qui concerne le textile, je dois aussi mentionner les typiques jupes de Nazaré, dans le centre du Portugal et les mouchoirs des amoureux (lenços dos namorados), plus typique dans le nord du pays.

Ces mouchoirs étaient la plupart du temps brodés par les femmes, comme un moyen de passer le temps ; ils servaient comme un accessoire, mais aussi pour conquérir son petit ami.

Enfin, un autre domaine très admiré dans l’artisanat portugais est celui des bijoux, en particulier ceux en filigrane. Filigrane est un art manuel de travailler l’or et l’argent, exigeant aux artisans un énorme dévouement ; les plus grands centres de production sont : Gondomar à côté de Porto et Povoa de Lanhoso, dans les environs de Braga.

traditions portugaises
Peças de filigrana portuguesa  © tradicaoportuguesa.pt

Les pièces les plus connues en filigrane portugais sont les coeurs de Viana do Castelo, les croix et les boucles d’oreilles. Ces pièces servent comme un élément décoratif pour enrichir les costumes traditionnels dans les fêtes populaires, en particulier dans le nord du pays.

Fêtes populaires et Romarias (processions religieuses)

Les fêtes populaires et les Romarias sont très présentes dans la tradition portugaise et se joignent à d’autres domaines mentionnés ci-dessus comme la gastronomie et la musique.

Les fêtes comme celle de Saint-Antoine (Santo António), Saint-Pierre (São Pedro), Saint-Jean (São João) et les pèlerinages au Sanctuaire de Notre-Dame de Fátima, entre autres, font déplacer des millions de Portugais et de touristes étrangers dans les rues des grandes villes pour faire la fête ou en pèlerinage.

On peut considérer que le Saint-Antoine à Lisbonne, est la première des grandes fêtes populaires qui ont lieu dans le pays. La fête est célébrée pendant la semaine du 13 juin et accueille des milliers de personnes dans les rues pour regarder les typiques marches populaires (voir photo ci-dessous).

Au cours de ces festivités, la tradition veut que les maisons soient décorées avec des manjericos (une plante), et que ceux qui participent à la fête mangent des sardines grillées et du pain. Une autre tradition est le mariage de la Saint-Antoine, ce saint est considéré comme le saint marieur et c’est à lui que les jeunes doivent demander de l’aide pour trouver leur âme soeur.

Comme à Lisbonne, à Porto et à Braga, la Saint-Jean rassemble des milliers de personnes pour faire la fête, son apogée est pendant la nuit du 23 au 24 juin. À Porto, les personnes se concentrent principalement dans la zone historique pour manger des sardines, du pain et de la soupe (caldo verde).

Après le dîner, les fêtards vont vers l’Avenida dos Aliados ou à Ribeira pour être au plus prêt du grand feu d’artifice. Une des traditions pendant la Saint-Jean, c’est de taper gentiment sur la tête des passants avec des marteaux en plastique ou des poireaux.

Depuis quelques années, une nouvelle tradition est apparue : le lancer de ballons en papier à air chaud qui vont colorer le ciel de Porto.

La Saint-Jean et la Saint-Antoine sont deux des plus grandes fêtes portugaises, mais il y a beaucoup d’autres qui remplissent le calendrier et parcourent le pays du nord au sud.

Les Romarias au Sanctuaire de Notre-Dame de Fatima déplacent aussi beaucoup de gens. Les principales dates sont sans aucun doute le 13 mai, qui célèbre la première apparition de Notre-Dame à trois enfants bergers, dans le village de Fátima en 1917 (100 ans en 2017).

L’autre jour avec beaucoup d’importance est le 13 octobre, qui marque la dernière apparition de Notre-Dame, où elle a demandé qu’une chapelle soit construite en son honneur.

traditions portugaises - fatima
Santuário de Nª Srª de Fátima © mucefa.pt

Comme vous pouvez le voir, en plus de la beauté naturelle et tous les monuments qui existent au Portugal, le pays a beaucoup plus à offrir : ce sont les gens, leurs coutumes et leurs traditions qui font de ce pays l’un des plus beaux d’Europe et du monde.

Si vous ne voulez pas visiter le Portugal seulement pour ses plages et ses monuments, visitez aussi pour sa gastronomie, l’artisanat et les fêtes populaires, croyez-moi, vous ne le regretterez pas !

Vous allez visiter le Portugal ? N’hésitez pas à réserver votre hôtel et votre voiture en passant par les liens ci-dessous. Cela me permettra de continuer à vous offrir gratuitement des conseils et astuces pour visiter le Portugal. Merci !

Réservez votre hôtel ici Réservez votre voiture ici

Vous aimerez aussi :

À propos de Tiago

Tiago 28 ans, parisien depuis mes 12 ans, passionné de voyage j'ai voulu (re)découvrir mes origines. On dit souvent que si on ne connait pas ses origines on ne peut pas se connaitre réellement... Je profite de l'occasion pour vous faire découvrir ce pays que j’apprécie tant : Le Portugal ! Lisez la suite ici